La Chine fait de la publication des deepfakes ou de fausses nouvelles en ligne un délit criminel, s'il n'est pas dûment révélé que le contenu en question a été créé avec la technologie IA ou VR

La Chine fait de la publication des deepfakes ou de fausses nouvelles en ligne un délit criminel,
S’il n’est pas dûment révélé que le contenu en question a été créé avec la technologie IA ou VR

Le développement rapide de la technique de deepfake – une technique de synthèse d’images basée sur l’intelligence artificielle (IA) – et la multiplication de ses applications poussent de plus en plus de pays à adopter des règles pour lutter contre ces contenus vidéo et audio contrefaits et diffusés sur Internet….

La suite

    Catégories

    %d blogueurs aiment cette page :